Météo épidémiologique

Le bulletin national de la semaine (20 Juin 2024)

Avec le réseau Sentinelles, INSERM, UPMC.

Semaine 202424 - Infection respiratoire aiguë (IRA) - Activité faible en médecine générale

Les IRA sont dues à différents virus respiratoires dont le SARS-CoV-2 (Covid-19), les virus grippaux et d'autres virus respiratoires comme le VRS, le rhinovirus, ou le métapneumovirus. La surveillance des IRA a pour objectif le suivi des épidémies dues à ces virus.
 
En France métropolitaine, la semaine dernière (2024s24), le taux d'incidence des cas d'infection respiratoire aiguë (IRA) vus en consultation de médecine générale a été estimé à 153 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [137 ; 169]).
Sous réserve de la consolidation à venir des données, ce taux est stable par rapport à la semaine précédente (données consolidées pour 2024s23 : 132 [119 ; 145]). On note cependant une tendance à l'augmentation de l'activité depuis un mois.

Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en : Bretagne (434 [300 ; 568]), Grand Est (211 [130 ; 292]) et Auvergne-Rhône-Alpes (177 [121 ; 233]).

Covid-19 : le taux d'incidence des cas de Covid-19 vus en consultation de médecine générale pour une infection respiratoire aiguë a été estimé à 39 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [32 ; 46]), soit 26 211 [21 545 ; 30 877] nouveaux cas.
Sous réserve de la consolidation à venir des données, ce taux est en augmentation, notamment chez les 15-64 ans, par rapport à la semaine précédente.

Semaine 202424 - Diarrhée aiguë - Activité faible en médecine générale

La surveillance des diarrhées aiguës a pour objectif le suivi des épidémies de gastro-entérites.
 
En France métropolitaine, la semaine dernière (2024s24), le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 65 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [53 ; 77])
Sous réserve de la consolidation à venir des données, ce taux est stable par rapport à la semaine précédente (données consolidées pour 2024s23 : 61 [51 ; 71]) et se situe à un niveau d'activité similaire à ceux observés habituellement en cette période.

Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d'Azur (134 [0 ; 287]), Nouvelle-Aquitaine (93 [41 ; 145]) et Bretagne (79 [29 ; 129]).

Semaine 202424 - Varicelle - Activité faible en médecine générale

En France métropolitaine, la semaine dernière (2024s24), le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 17 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [12 ; 22])
Sous réserve de la consolidation à venir des données, ce taux est en diminution par rapport à la semaine précédente (données consolidées pour 2024s23 : 22 [17 ; 27]) et se situe à un niveau d'activité inférieur à ceux observés habituellement en cette période.

Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en : Bretagne (34 [12 ; 56]), Grand Est (22 [1 ; 43]) et Hauts-de-France (21 [1 ; 41]).